L'Iliade

L'Iliade

Télécharger from Legrigri for L'Iliade

Télécharger:
ID: 2211072003
Cloud: Beaux livres
Téléchargement total: 3367
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Tout commence par une banale
dispute entre déesses : Athéna, Héra
et Aphrodite convoitent la pomme
d'or. Pâris, prince troyen arbitre de
leur querelle, décrète que la pomme
revient à Aphrodite, qui lui offre
l'amour d Hélène, la plus belle des
mortelles. Pâris l'enlève et l'emmène
à Troie...
Le chef-d'oeuvre d'Homère dans
la traduction de Leconte de Lisle,
abrégée et remaniée à partir du texte
grec.
Edition établie et présentée dans une traduction remaniée par Bruno Rémy. Illustrations d'Isabelle Châtelet.

Extrait

POUR ENTRER DANS LE MONDE DE L'ILIADE

L'Iliade décrit, sous la forme d'une épopée, une guerre qui s'est probablement déroulée vers 1250 av. J.-C. et qui a abouti à la prise de la ville de Troie, puissante citadelle située sur la côte asiatique des Dardanelles et que l'on appelle également Ilios.
Pour expliquer comment on avait réussi à rassembler une armée assez forte pour détruire Troie, les poètes, avant et après Homère (VIIIe siècle av. J.-C), avaient imaginé un long enchaînement d'événements.
Tout aurait donc commencé avec l'intervention d'Éris (la déesse de la querelle) qui, furieuse d'avoir été écartée du banquet de noces de Thétis et de Pelée, avait lancé au milieu des convives une pomme d'or sur laquelle étaient gravés ces mots :
«À la plus belle»
Ce fut un beau vacarme, chaque déesse revendi­quant le prix. À la fin, Héra, Athéna et Aphrodite demeurèrent seules en lice ; elles tombèrent d'accord pour s'en remettre au jugement du prince troyen Paris, fils de Priam, qui choisit Aphrodite. Il faut dire que la déesse lui avait promis l'amour d'Hélène, la plus belle femme de l'univers.
Paris était donc parti pour conquérir Hélène, mais pour son malheur et celui des Troyens, Hélène était déjà mariée à Ménélas, roi de Sparte. Paris avait donc dû enlever Hélène et l'avait ramenée à Troie, où elle avait été fraîchement accueillie : les Troyens prévoyaient que cet enlèvement ne resterait pas impuni.
De fait, Agamemnon, frère de Ménélas, réunit une expédition immense, groupant les bateaux et les troupes des nobles les plus importants du monde achéen - qui correspond à peu près à la Grèce actuelle.
L'armée resta longtemps bloquée à Aulis, car les vents du nord-est l'empêchaient de faire voile vers l'Hellespont (les Dardanelles) et Agamemnon dut sacrifier sa fille Iphigénie pour obtenir l'appui des dieux.
Une fois arrivés en Troade, les héros achéens livrèrent bataille aux Troyens conduits par l'un des fils de Priam, Hector. Les Troyens durent se replier dans leurs formidables murailles construites par Poséidon et Apollon.
Ne pouvant les prendre d'assaut, les Achéens s'installèrent dans la plaine, le long de la plage où ils avaient tiré leurs bateaux, et mirent la région à sac, pillant les bourgs de Troade.
Car, derrière le prétexte de la reconquête d'Hélène, les Achéens désiraient surtout s'emparer des richesses de Troie. Ils n'y parviendront qu'au bout de dix ans, grâce à la ruse du «cheval de bois».
Les Achéens se sont installés pour demeurer longtemps en Troade. Les bateaux ont été tirés au sec sur la plage, dans des fossés de lancement où ils sont étayés par des pieux et des pierres. Ils campent à côté dans des abris bâtis avec des troncs équarris, comme des cabanes de trappeurs, et dont le toit est couvert de chaume. Ils trompent leur ennui dans de grands banquets où ils se disputent le privilège des places d'honneur et des meilleures portions de viande.
Ces aventuriers sont organisés comme une sorte de société de pillage. Le butin (or, argent, fer, objets précieux, boeufs, femmes) est rapporté à la masse commune puis partagé entre tous, les rois se taillant la meilleure part, soit à cause de leur puissance, comme Agamemnon, soit en raison de leurs exploits personnels, comme Achille. Ce sont là leurs parts d'honneur qui représentent la marque tangible de leur valeur et auxquelles ils tiennent d'autant plus.

Revue de presse

Une nouvelle traduction de L'Iliade, récit légendaire de la guerre de Troie, rédigée en français contemporain et accessible, à partir du texte grec attribué à Homère. À partir de 11 ans.

Présentation de l'éditeur

Tout commence par une banale
dispute entre déesses : Athéna, Héra
et Aphrodite convoitent la pomme
d'or. Pâris, prince troyen arbitre de
leur querelle, décrète que la pomme
revient à Aphrodite, qui lui offre
l'amour d Hélène, la plus belle des
mortelles. Pâris l'enlève et l'emmène
à Troie...
Le chef-d'oeuvre d'Homère dans
la traduction de Leconte de Lisle,
abrégée et remaniée à partir du texte
grec.
Edition établie et présentée dans une traduction remaniée par Bruno Rémy. Illustrations d'Isabelle Châtelet.

Quatrième de couverture

A plus d'un titre, l'homme occidental peut voir dans l'Iliade une oeuvre fondatrice. Avant la grande expérience des Tragiques, Ce poème dépeint pour la première fois l'être humain face à un destin qu'il a conscience de devoir accomplir.

Biographie de l'auteur

François Roca est né à Lyon en 1971. Il poursuit des études artistiques à Paris à l'Ecole Nationale des Arts Appliqués Olivier de Serres, section Image et Communication puis à Lyon, à l'Ecole Emile Cohl en illustration. Sorti en 1993, sa passion pour la peinture le pousse d'abord à exposer des portraits à l'huile. En 1996, il commence à réalisé des illustrations pour la jeunesse. Paraît cette même année, Le Reine des foumi a disparu, sur un texte de son ami Fred Bernard, aux éditions Albin Michel jeunesse (Prix Sorcières, le Prix Alphonse Daudet, le Prix Jérôme Main). Le succès rencontré les poussent à continuer dans cette voie, chez Albin Michel ou au Seuil. François Roca a illustré plus d'une vingtaine d'ouvrages. Il collabore également régulièrement au magazine Télérama. Il vit et travaille à Paris.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES