Je sème des engrais verts

Je sème des engrais verts

Nouveau from Legrigri for Je sème des engrais verts

Télécharger:
ID: 2360980858
Cloud: Nature
Téléchargement total: 3770
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Cultiver les engrais verts est une technique simple accessible à tous les jardiniers et très utile au jardin bio. En effet, la phacélie, comme la moutarde, le seigle, la vesce... décompactent et ameublissent le sol grâce à leurs robustes racines. Ce faisant ils facilitent notamment l'installation des vers de terre dans le sol, ces précieux auxiliaires du jardinier, et l'élaboration naturelle et sans effort d'une terre aérée et meuble.

De plus, ils enrichissent et fertilisent la terre. Car ces plantes, très sobres, ont besoin de très peu de minéraux pour se nourrir malgré leur rapide croissance. Avec rien ou très peu, elles fabriquent donc beaucoup de matière organique qui sera coupée et réincorporée au sol pour le nourrir. Les engrais verts en couvrant la terre, la protègent aussi du tassement, de l'érosion, de la déminéralisation.

Très robustes, ils concurrencent les mauvaises herbes qui se retrouvent vite sans espace vital. Le jardinier peut les semer au printemps comme en automne en fonction de ses besoins. Nec plus ultra, les jolies fleurs des engrais verts attirent de nombreux insectes pollinisateurs qui permettront à vos légumes de se développer.

Pascal Aspe, biologiste, est actuellement chef jardinier des jardins écologiques de Terre vivante, en Isère.

Jean-Jacques Raynal, photographe, s'intéresse à l'environnement. Auteur de reportages pour la presse magazine, il collabore notamment avec Les 4 Saisons du jardin bio.

Extrait

Introduction

Pour le jardinier bio, le sol est un des piliers de la réussite du potager. Il n'est pas considéré uniquement comme un support de culture, mais comme un élément à part entière du jardin. Avoir un sol vivant et meuble, symbole de fertilité, constitue donc un des objectifs du jardinier bio. Dans ce registre, laisser un sol nu est sa hantise. Cela l'expose en effet à tout un cortège de conditions climatiques qui entraînent inévitablement lessivage, érosion, sécheresse-rien de bon pour favoriser la vie du sol et la fertilité. Mais alors, que faire pour le couvrir quand il est trop tôt ou trop tard pour cultiver des fleurs ou des légumes, quand il est trop pauvre ou trop tassé, quand on manque de temps pour s'occuper d'un carré de jardin ? Tout simplement semer des engrais verts !

Avoine, luzerne, moutarde, phacélie, sainfoin, sarrasin, seigle, trèfles, vesce... les engrais verts que nous allons présenter dans cet ouvrage sont les plantes presque parfaites au jardin : il n'y a qu'à les semer, les laisser pousser, les récolter... recommencer ainsi tous les ans : il ne leur manque que le côté culinaire pour constituer le végétal idéal ! Ces plantes à croissance rapide, que le jardinier cultive avec différents objectifs (couvrir le sol, améliorer sa structure, le fertiliser sans avoir recours aux engrais chimiques), ne sont pas loin de l'être.

Dans Le Guide du jardin bio, Jean-Paul Thorez décrit les engrais verts comme le «summum de la technique bio». Cependant, bien des jardiniers s'interrogent sur cette technique qui leur semble souvent floue, voire même parfois complexe. Ils l'utilisent d'ailleurs assez peu, pour plusieurs raisons : sa période d'utilisation est en léger décalage avec les périodes de jardinage classiques (en fin d'hiver ou en automne), ses effets sont visibles seulement sur le long terme et sa vulgarisation auprès du grand public est assez récente. Cultiver des engrais verts n'est pourtant pas réservé aux experts; c'est à la portée de tous les jardiniers, même débutants. Il suffit d'essayer une fois pour ne plus pouvoir s'en passer...

Pour faire simple, nous définissons les engrais verts comme des cultures qui seront entièrement restituées au sol par broyage, puis incorporation à la terre. Ils constituent ainsi une nourriture de choix pour les êtres vivants du sol et permettent d'enrichir la terre pour la culture suivante. Au potager, ils sont généralement utilisés avant une culture gourmande (tomates, courges, choux...).

D'une manière plus générale, ce sont des alliés du jardinier bio de par leurs rôles multiples, puisqu'ils permettent :
► d'améliorer la structure du sol par le travail de leurs racines ;
► de protéger le sol contre l'érosion, le tassement... grâce à la couverture végétale qu'ils fournissent ;
► d'apporter de la nourriture pour les êtres vivants du sol et d'enrichir ce dernier en minéraux, notamment en azote via les légumineuses ;
► de lutter contre les «mauvaises herbes» en occupant le terrain...

Présentation de l'éditeur

Cultiver les engrais verts est une technique simple accessible à tous les jardiniers et très utile au jardin bio. En effet, la phacélie, comme la moutarde, le seigle, la vesce... décompactent et ameublissent le sol grâce à leurs robustes racines. Ce faisant ils facilitent notamment l'installation des vers de terre dans le sol, ces précieux auxiliaires du jardinier, et l'élaboration naturelle et sans effort d'une terre aérée et meuble.

De plus, ils enrichissent et fertilisent la terre. Car ces plantes, très sobres, ont besoin de très peu de minéraux pour se nourrir malgré leur rapide croissance. Avec rien ou très peu, elles fabriquent donc beaucoup de matière organique qui sera coupée et réincorporée au sol pour le nourrir. Les engrais verts en couvrant la terre, la protègent aussi du tassement, de l'érosion, de la déminéralisation.

Très robustes, ils concurrencent les mauvaises herbes qui se retrouvent vite sans espace vital. Le jardinier peut les semer au printemps comme en automne en fonction de ses besoins. Nec plus ultra, les jolies fleurs des engrais verts attirent de nombreux insectes pollinisateurs qui permettront à vos légumes de se développer.

Pascal Aspe, biologiste, est actuellement chef jardinier des jardins écologiques de Terre vivante, en Isère.

Jean-Jacques Raynal, photographe, s'intéresse à l'environnement. Auteur de reportages pour la presse magazine, il collabore notamment avec Les 4 Saisons du jardin bio.

Biographie de l'auteur

Docteur en biologie, Pascal Aspe est actuellement le jardinier en chef du Centre écologique Terre vivante (Mens-Isère).Photographe professionnel, Jean-Jacques Raynal est spécialisé en jardin, nature et environnement. Auteur de reportages pour la presse magazine française, il collabore notamment avec les « 4 Saisons du jardin bio ».

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES