Amazon.fr - Dragon Ball, Tome 5 : L'ultime combat - Akira Toriyama, Valérie Herbert, Ryutaro Matsumoto - Livres

Amazon.fr - Dragon Ball, Tome 5 : L'ultime combat - Akira Toriyama, Valérie Herbert, Ryutaro Matsumoto - Livres

Meilleur from Legrigri for Amazon.fr - Dragon Ball, Tome 5 : L'ultime combat - Akira Toriyama, Valérie Herbert, Ryutaro Matsumoto - Livres

Télécharger:
ID: 2723434664
Cloud: Romans
Téléchargement total: 1227
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Son Goku parvient à déjouer les pièges de la Muscle Tower, mais il doit rejoindre Bulma afi n qu'elle répare son détecteur, tombé en panne ! Ensemble, et avec l'aide de Krilin, ils décident de se lancer en quête d'une nouvelle Dragon Ball qui les conduit sous les océans. Mais ils ne se doutent pas que l'armée du Red Ribon a lancé à leurs trousses l'un de ses hommes les plus pervers et dangereux : le général Blue !

Revue de presse

Son Goku continue son assaut sur la Muscle Tower et doit en découdre avec un ninja pas très futé avant d'arriver au boss de la tour et libérer le Maire du village...

L'arc commencé au tome précédent continue tout au long du volume et n'est pas prêt de se conclure. Ici, Toriyama nous propose un schéma que le fan de shônen reconnaîtra: une tour à conquérir avec donc des étages. Seulement, il détourne ce principe célèbre du shônen avec le personnage de Céhui qui va permettre à Goku d'atteindre son objectif bien rapidement, sans avoir à être confronté aux différents pièges, chapeau l'artiste ! On nous introduit donc le personnage de Céhui, autrement dit C-8, qui est le premier d'une longue série de cyborgs mais chut, ne gâchons pas le plaisir aux nouveaux lecteurs, il y a encore du chemin à faire avant d'en arriver là.
Le combat de la Muscle Tower prend environ la première moitié du tome. La seconde est consacrée à la recherche d'une autre Dragon Ball. Une nouvelle fois, Goku va s'allier avec Bulma pour mener à bien sa recherche, mais aussi avec Krilin ! Ici, l'affrontement contre le Red Ribbon prend beaucoup plus d'ampleur, et les révélations nous permettent de comprendre que ce n'est pas un simple groupe armé que notre héros s'est mis à dos. Pas de combats dantesques ici, les adversaires de Goku sont tous plutôt faibles et les rares combats ne durent pas plus de quelques cases. L'action de la seconde partie de ce volume se joue essentiellement dans la course poursuite entre nos héros et le Red Ribbon. Bien sûr, Toriyama fait ça avec beaucoup d'humour au point de rendre la mort d'une dizaine d'individus hilarante. A ce stade là du titre, rien n'est pris au sérieux.

La nouvelle édition de Glénat reste impeccable. Les quelques notes en dessous des cases sont toujours plaisantes et permettent de mieux comprendre les différents gags que seul un nippon aurait pu saisir. Mention spécial à la petite scène "olé olé" lors de l'épisode de la capsule du père à Bulma où l'auteur précise que c'est contre son gré qu'il dû dessiner cette case coquine, une note qui n'existait pas dans les premières éditions du titres.

Le seul reproche que l'on peut faire à cette édition est son rythme un peu lent pour une série déjà lue et relue. Seulement, on ne peut que reconnaître que l'attente vaut le détour avec un Dragon Ball d'une qualité impressionnante qui rend la relecture de ce titre culte toujours aussi plaisante.


Takato

(Critique de www.manga-news.com )

Présentation de l'éditeur

Son Goku parvient à déjouer les pièges de la Muscle Tower, mais il doit rejoindre Bulma afi n qu'elle répare son détecteur, tombé en panne ! Ensemble, et avec l'aide de Krilin, ils décident de se lancer en quête d'une nouvelle Dragon Ball qui les conduit sous les océans. Mais ils ne se doutent pas que l'armée du Red Ribon a lancé à leurs trousses l'un de ses hommes les plus pervers et dangereux : le général Blue !

Biographie de l'auteur

Grâce au célébrissime « Dragon Ball », Akira Toriyama est sans aucun doute l'auteur de manga le plus célèbre au monde. Il commence à publier ses premières histoires dans le magazine Shônen Jump dès 1980 avec « Docteur Slump » qu'il dessine pendant quatre ans. Il rencontre un succès mondial avec « Dragon Ball », publié dans le même magazine pendant 10 ans, de 1985 à 1995, totalisant plus de 8000 pages de bande dessinée. Une série magistrale qui le propulse parmi les plus grands. Il signe ensuite « Cowa » en 1998 et deux one-shot en 2000, « Kajika » et « Sand Land », publiés chez Glénat. Le studio que dirige Akira Toriyama s'appelle « Bird Studio » et en plus de la bande dessinée il a travaillé sur le design de personnages de jeux vidéo comme « Toruneko no daibôken » ou « Chrono Trigger ». (Glénat)

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES