One piece - Edition originale Vol.3

One piece - Edition originale Vol.3

Obtenir from Legrigri for One piece - Edition originale Vol.3

Télécharger:
ID: 2723489906
Cloud: Mysticisme
Téléchargement total: 5682
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Une vérité qui blesse.

Tout comme Luffy, Baggy le clown a mangé un fruit du démon. Le pirate peut ainsi séparer son corps en plusieurs morceaux et éviter la plupart des attaques qui le visent. Mais, lorsqu il plante ses lames dans le chapeau de Luffy, Baggy ignore la colère dont il va être la source...

Revue de presse

Luffy affronte Baggy. Ce dernier admet vouer une haine sans nom envers Shanks. En effet, tous deux ont appris les rudiments de la piraterie sur le même navire, et un malencontreux incident a provoqué la descente aux enfers de Baggy…


Le premier combat de l’équipage du Chapeau de Paille arrive à son terme avec ce troisième volet qui conclue l’arc autour de Baggy. L’affrontement en lui-même est très convaincant tant Eiichiro Oda exploite habilement les capacités de ses différents personnages. Les fruits du démon lui octroient des possibilités infinies, chose que le mangaka a parfaitement compris. Évidemment, des duels bien plus épiques et époustouflants nous attendent, mais pour un premier affrontement de pirate à pirate, de mangeur de fruit du démon à mangeur de fruit du démon, l’auteur s’en est bien sorti.


Plus que le combat en lui-même, on apprécie la consistance donnée à Baggy à travers un court flash-back comptant sa collaboration avec Shanks dans le passé, et la manière dont il a obtenu ses pouvoirs. Pour ce faire, Oda manie le burlesque pour amener des situations cocasses et un poil ridicule qui correspond à l’univers décalé de l’œuvre.


L’arc Baggy se sera donc révélé assez court, mais intéressant tant il instaure des bases qu’Oda réutilisera volontiers par la suite en les complexifiant. Il ponctue ainsi son final avec une petite émotion un chouia kitch, mais qui colle parfaitement à la série.


Quand un arc s’achève, un autre commence… ou presque. Ainsi, ce troisième opus nous propose une courte histoire en un chapitre, pas ambitieuse pour deux sous, présentant un personnage secondaire qui n’est pas voué à réapparaître. Le chapitre appuie néanmoins le côté farfelu de l’œuvre et le fait qu’Oda n’hésite pas à verser dans le larmoyant, mais un larmoyant efficace en bon enfant qui trouve une cohérence dans One Piece.


Passé ce chapitre peu passionnant, tout juste divertissant s’ouvre un nouvel arc centré sur un autre personnage bien connu du titre : Usopp. Oda réinvente, sur cette partie de l’histoire, le conte de l’enfant qui criait au loup avec un Usopp particulièrement amusant par sa couardise et son insouciance. Si le début de l’arc insiste sur le quotidien du personnage, il ne manque pas de présenter rapidement l’ennemi de cette partie de l’histoire, cette fois plus charismatique que Baggy ne l’était. Pour l’heure, le seul inconvénient est l’intrigue qui semble prévisible étant donné l’histoire qui a inspiré l’auteur pour cette partie du récit, mais on attend un nouveau défi palpitant pour le petit équipage du Chapeau de Paille.


Sur ce troisième tome, One Piece continue de présenter ses qualités ainsi que des mécaniques qui deviendront monnaie courante dans la saga du piraté élastique. Malgré une petite baisse de régime en milieu de tome, le volume reste très divertissant et c’est avec grand plaisir que l’on suit les débuts de l’équipage de Luffy. Gageons que nous n’en sommes encore qu’à une phase d’introduction de la série, et que les arcs actuels ne sont pas représentatifs du titre sur le long terme.

(Critique de www.manga-news.com)

Présentation de l'éditeur

Une vérité qui blesse.

Tout comme Luffy, Baggy le clown a mangé un fruit du démon. Le pirate peut ainsi séparer son corps en plusieurs morceaux et éviter la plupart des attaques qui le visent. Mais, lorsqu il plante ses lames dans le chapeau de Luffy, Baggy ignore la colère dont il va être la source...

Biographie de l'auteur

Il publie pour la première fois de façon professionnelle en 1993 Kami kara mirai no puresento dans le Jump Original d'octobre et remporte le concours de talent mensuel organisé par la rédaction du Weekly Shonen Jump, le Tenkaichi Manga Award, avec sa nouvelle intitulée Ikki Yako.
En 1994, Eiichiro Oda abandonne l’université et se rend à Tokyo pour devenir l'assistant de trois mangakas travaillant pour le Weekly Jump : Shinobu Kaitani, Masaya Tokuhiro et Nobuhiro Watsuki (Kenshin le vagabond).
Parallèlement, Eiichiro Oda publie deux nouvelles : Monstres dans le Autumn Special de 1994 et la première des deux versions de Romance Dawn dans le Summer Special de 1996. Quelques mois plus tard, il fait enfin sa première apparition dans les pages du Weekly Shonen Jump avec la deuxième version de Romance Dawn.
Eiichiro Oda découvre véritablement le succès avec la publication du premier chapitre de son œuvre phare, One Piece, dans le numéro 34 du Weekly Shonen Jump de 1997. La série gagne très vite en popularité et devient une référence incontournable du genre shonen au même titre que Dragon Ball de Akira Toriyama. Oda est l'un des rares mangakas à avoir dépassé la barre des 100 millions de mangas vendus pour une œuvre au Japon et chaque nouveau tome de la série se vend à plus d'un million d'exemplaires.

En 2009, 176 millions de mangas One Piece ont déjà été imprimés au Japon, où chaque nouveau volume est distribué à plus de 2,85 millions d’exemplaires. Ses déclinaisons en série TV, jeux vidéo ou films sont tout aussi populaires que la série originale. One Piece jouit également d’un grand succès international. En Novembre 2013, avec le tome 72, il dépasse les 300 millions.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES