One piece - Edition originale Vol.7

One piece - Edition originale Vol.7

Télécharger from Legrigri for One piece - Edition originale Vol.7

Télécharger:
ID: 2723489949
Cloud: Internet
Téléchargement total: 3688
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Vieux machin.

Les hommes de Krieg tiennent Zeff en otage et lui adressent une demande insensée ! La lâcheté de cet acte rend Luffy fou de rage mais Sanji l empêche de contre-attaquer. Derrière cette décision pour le moins étrange se dissimule le passé mystérieux qui lie Sanji à Zeff...

Revue de presse

La bataille est déclarée entre l’équipage du Baratie et l’armada de Krieg.  Tandis que Luffy s’apprête à affronter Don Krieg, Sanji combat Pearl, l’un des capitaines de l’équipage aux multiples protections. Malgré la difficulté du combat, le coq ne laissera jamais tomber son navire, et cette détermination remonte à bien longtemps, alors que le cuistot n’était qu’un enfant et qu’il rencontra l’impitoyable pirate Zeff…

La lutte contre l’équipage de Krieg commence enfin et l’arc prend alors l’allure et le schéma de toute partie de l’histoire de One Piece, ou de tout shônen nekketsu d’une manière générale. L’heure n’est donc pas d’opposer notre pirate au chapeau de paille au rude Don Krieg, mais ne dépeindre les combats des hommes de main. Sanji est alors largement mis à l’honneur avec, face à lui, le guignol Pearl puis Gyn, personnage intrigant qui a, entre autres, servi de fil rouge à cet arc du manga.

Le tome propose alors du One Piece dans la plus pure tradition. Ceux qui lisent pour la première fois ce tome ne le savent pas encore, mais Oda prend ses marques avec un cheminement déjà vu auparavant qu’il développe pour proposer un affrontement qui ne met pas systématiquement Luffy sur les devants de scène et qui jongle entre échanges et coups et émotion avec un très bon ratio. Effusions de sang et combats violents sont donc de mise, même si pour l’heure les joutes ne sont pas des plus spectaculaires et les chorégraphies loin d’être ce qu’elles seront plus tard, mais on apprécie la manière dont Sanji tient tête à ses opposants grâce à ses puissants coups de pieds, ou encore comment sa volonté se confronte à celles des autres.
Le volume explique ainsi le passé du jeune coq, notamment ses liens avec Zeff, un flashback comme la série en proposera de nombreux et qui a des vocations aussi bien émotionnelles que scénaristiques. Le passé de Sanji est ainsi assez cruel, la séquence avec Zeff étant même rude pour de jeunes lecteurs, mais qui justifient le lien étrange entre les deux personnages et toute la volonté du cuistot. Oda nous le prouve et nous le prouvera encore, mais il est très doué dans ces rétrospectives larmoyantes qui ont toujours un intérêt pour l’intrigue ou les personnages.

L’émotion ne s’arrête d’ailleurs pas ici puisque la fin du tome propose quelques retournements de situation qui passent par une bonne gestion des personnages et de leurs valeurs, de quoi faire évoluer le récit intelligemment sans tomber dans les clichés du genre. C’est aussi une excellente manière de diriger l’affrontement vers sa phase finale, à savoir le duel entre Luffy et Don Krieg, point culminant de l’arc Baratie.

Retombant dans un combat shônen plus classique, ce tome n’est néanmoins pas dénué d’intérêt grâce aux personnages qu’il présente et à l’émotion qu’il véhicule. Bien que développant du One Piece très classique, ce septième tome gère très bien ses ingrédients, conserve ses tonalités aussi bien décalées que sérieuses quand il le faut, le tout pour divertir de manière efficace.

(Critique de www.manga-news.com)

Présentation de l'éditeur

Vieux machin.

Les hommes de Krieg tiennent Zeff en otage et lui adressent une demande insensée ! La lâcheté de cet acte rend Luffy fou de rage mais Sanji l empêche de contre-attaquer. Derrière cette décision pour le moins étrange se dissimule le passé mystérieux qui lie Sanji à Zeff...

Biographie de l'auteur

Il publie pour la première fois de façon professionnelle en 1993 Kami kara mirai no puresento dans le Jump Original d'octobre et remporte le concours de talent mensuel organisé par la rédaction du Weekly Shonen Jump, le Tenkaichi Manga Award, avec sa nouvelle intitulée Ikki Yako.
En 1994, Eiichiro Oda abandonne l’université et se rend à Tokyo pour devenir l'assistant de trois mangakas travaillant pour le Weekly Jump : Shinobu Kaitani, Masaya Tokuhiro et Nobuhiro Watsuki (Kenshin le vagabond).
Parallèlement, Eiichiro Oda publie deux nouvelles : Monstres dans le Autumn Special de 1994 et la première des deux versions de Romance Dawn dans le Summer Special de 1996. Quelques mois plus tard, il fait enfin sa première apparition dans les pages du Weekly Shonen Jump avec la deuxième version de Romance Dawn.
Eiichiro Oda découvre véritablement le succès avec la publication du premier chapitre de son œuvre phare, One Piece, dans le numéro 34 du Weekly Shonen Jump de 1997. La série gagne très vite en popularité et devient une référence incontournable du genre shonen au même titre que Dragon Ball de Akira Toriyama. Oda est l'un des rares mangakas à avoir dépassé la barre des 100 millions de mangas vendus pour une œuvre au Japon et chaque nouveau tome de la série se vend à plus d'un million d'exemplaires.

En 2009, 176 millions de mangas One Piece ont déjà été imprimés au Japon, où chaque nouveau volume est distribué à plus de 2,85 millions d’exemplaires. Ses déclinaisons en série TV, jeux vidéo ou films sont tout aussi populaires que la série originale. One Piece jouit également d’un grand succès international. En Novembre 2013, avec le tome 72, il dépasse les 300 millions.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES